Le Goodvertising, qu’est-ce que c’est ?

Conférence « RSE, engagement écologique ou sociétal ? »
15 Janvier 2020 – ISEG Bordeaux

Le 15 janvier 2020, deux membres de l’équipe Evènemanquables se sont rendus à l’ISEG pour assister à la conférence « RSE, engagement écologique ou sociétal ? » animé par Valentin Richardot, Rédacteur en chef de « J’ai un pote dans la com ».

La thématique abordée était le goodvertising que V. Richardot définit comme étant « les actions publicitaires réalisées pour une bonne cause ou pour le bien public. Cela regroupe donc ce qu’on appelle également les publicités d’intérêt général ».

Concrètement, Valentin Richardot explique qu’il s’agit de remédier au manque de sens qui caractérise les publicités actuelles en tentant de répondre aux problématiques sociétales contemporaines que ce soit l’écologie, la consommation ou encore la défiance des consommateurs. En effet, pour l’orateur, nous sommes dans une période où la population ne souhaite plus consommer pour posséder, le consommateur veut être satisfait du produit ou service acheté mais également de l’image qu’il renvoie en consommant telle ou telle marque.

V. Richardot explique donc que la publicité doit être le reflet de notre société et pourrait participer à la faire évoluer. Il illustre son propos en montrant que le goodvertising peut s’appliquer à plusieurs domaines tels que :

  • L’économie : avec l’exemple de Cdiscount et le lancement de son Lab qui a pour but de sélectionner des projets de startup dévoués au service de l’expérience client.
  • Les arts : avec l’œuvre de Banksy à Venise qui dénonce le tourisme de masse et donc la dégradation de la ville.
  • La politique : Ikea et sa collaboration avec HRCF en soutien à la communauté LGBTQ+, en vendant un sac plastique aux couleurs du drapeau (100% des dons reversés à la fondation).
  • Les villes : l’accent a été mis plus particulièrement sur ce point à travers une publicité que l’on appelle “brand urbanism” ou encore “marketing urbain”. Celle-ci vise à mettre le citoyen au cœur des problèmes des marques et des villes en cherchant à : faciliter la mobilité, dynamiser l’économie locale ou encore s’engager pour le bon.

La collaboration de Nike avec la marque de vêtements de sport Pigalle est, pour le conférencier, un bel exemple de marketing urbain : un terrain de basket du 9ème arrondissement a fait sensation après avoir été rénové, ce qui a servi de levier de communication pour la collection de vêtements née de cette collaboration.

Cette conférence était riche en exemples et a montré l’implication des marques ainsi que leur volonté d’innover avec des publicités créées au service du bien commun. Elle nous a permis à nous, étudiantes, d’en apprendre plus sur cette nouvelle forme de publicité liée à la RSE, et les nombreux domaines auxquels elle s’applique.

Nada Kannoufi et Mélanie Detambel, étudiantes de première année
Master Consulting et Expertise en Communication