La Social Cup : Les étudiantes de l’ISIC s’invitent au créathon de Bordeaux !

Qu’est-ce que la Social Cup ?

La Social Cup est un événement public à destination des citoyens créatifs et des porteurs  de projet. À l’occasion de la 5ème édition, l’équipe Makesense a réuni ses troupes  le samedi 17 novembre 2018 au sein de l’espace de coworking  la Ruche Bordeaux. Cette rencontre a permis à un large public de participer à une journée de réflexion autour de la définition de projets innovants et sociaux.

Le Créathon, aussi appelé marathon créatif, est une bulle d’inspiration, un tiers-lieu  où il est possible de fédérer des personnes provenant d’horizons différents autour d’un projet. Il est aussi possible au terme de cette journée qu’un groupe projet se transforme en équipe engagée. Dans une plus large mesure, cette équipe peut aussi décider de transformer le projet en mouvement associatif ou en création d’entreprise. Intriguées par le foisonnement d’idées que pourraient avoir nos concitoyens bordelais, nous nous sommes tout naturellement invitées au Créathon de Bordeaux !

 Les projets de 2019

Cette année, 12 équipes se sont regroupées à la Ruche Bordeaux afin de plancher sur la faisabilité et les moyens d’actions de leurs projets. Nous avons donc rejoint les équipes de notre choix et participé aux ateliers pensés par l’équipe Makesense.

Au cours de nombreuses et diverses activités, nous avons joué les contributrices volontaires et aidé les équipes à réaliser leur business model canvas, à définir leurs publics cibles et à penser les objectifs-clés de leurs projets.  Ce fut non seulement l’occasion de mettre en pratique notre expertise et nos connaissances sur le sujet mais aussi une expérience réjouissante sur le plan humain que d’aider les équipes à concrétiser un “rêve” ou un projet impactant.

Alisha, par exemple, faisait partie de l’équipe projet “P’tit bout de lumières”. Ce projet vise à  donner aux enfants une expérience de la réalité virtuelle au travers de rêves très personnalisés ! Naomie, elle, a décidé de se rallier aux causes défendues par “La Fabrik Guyanaise”, une association naissante ayant pour but de rassembler les jeunes et les intéressés autour de discussions et débats concernant la situation fragile de la population guyanaise. Projet Montagne d’or, précarité, difficultés socio-économiques étaient ainsi au cœur des sujets de réflexion de la journée. Akoua, quant à elle, s’est jointe au groupe du projet “Handicap invisible”; un projet mettant à l’honneur les élèves et collégiens touchés par le handicap invisible et le harcèlement scolaire.

Une expérience inspirante

Le but en tant que contributrices au sein des groupes était d’aider les membres des équipes à  “passer de l’idée à l’action”. En plus d’avoir participé à la rédaction du pitch, il était assez motivant de se trouver parmi des personnes enthousiasmées par la réalisation de leurs projets. Inspiré par Franck Wallet, fondateur d’Expliceat, qui affirmait qu’il ne fallait pas “attendre l’idée parfaite pour commencer”, chacun des groupes a pu contribuer activement à l’enrichissement des projets. L’interaction entre les différents groupes aura aussi permis la prise de recul et la remise en cause de certains objectifs.  Un bon moyen de savoir si son projet est réellement viable !

Grâce au cours d’entrepreneuriat délivré dans le cadre de nos cours, nous étions sans conteste  préparées à participer de manière significative aux diverses activités de la journée. Cet événement fut une mise en perspective de notre formation et une expérience inoubliable de mise en pratique de nos compétences. À la fin de la journée, un membre de chaque groupe a présenté son “pitch” individuellement en 60 secondes comme un vrai entrepreneur ! Naomie s’est d’ailleurs prêtée à cet exercice et a présenté le projet de “La Fabrik Guyanaise” devant le public de porteurs de projet.

Nous vous invitons donc à participer à la prochaine édition du créathon de Bordeaux, vous ramènerez peut-être la coupe à Bordeaux grâce à votre projet !

Alisha BROWN, Akoua DJAGNY, Naomie DESFONTAINES, étudiantes en M1 Stratégie et Politique de communication