French Tech Day : l’événement phare du digital

Retour sur le French Tech Day, événement phare dans le monde du digital

Franc succès pour l’événement incontournable de l’écosystème digital bordelais le 5 décembre dernier. Avec 1900 inscrits, le French Tech Day a réuni, non seulement des start-ups et PME technologiques et innovantes, mais aussi tous les passionnés de numérique. C’est dans un cadre unique, au Palais de la Bourse (CCI), que s’est tenu cet événement marquant. Retour sur les temps forts qui ont rythmé cette journée.

Cette année, le « Job Connect » a rassemblé près de 100 entreprises proposant plus de 400 offres d’emplois et stages. Puis, Jérôme Leleu, Président de la French Tech Bordeaux, a annoncé que l’écosystème bordelais se porterait candidat pour devenir la Capitale French Tech.

 

Le « Demo Day »

La soirée s’est poursuit avec la présentation des futures pépites de 2019. Les règles du jeu étaient simples : sept incubateurs ou pépinières avaient une minute pour se faire connaître et introduire une start-up avec un projet innovant. Dès lors, celle-ci avait trois minutes pour se mettre en valeur. À titre d’exemple, la Technopole Bordeaux Unitec accompagnant les entreprises dans les domaines du numérique, de la santé et des sciences de l’ingénieur, a introduit la start-up Askovet. Celle-ci propose un chatbot vétérinaire gratuit. L’objectif est de prédire la maladie de l’animal, sur conseils vétérinaires.

 

Le « Pass French Tech »

Autre temps fort, les trois entreprises ayant obtenu le Pass French Tech (accompagnement des entreprises en hyper-croissance) ont fait leur présentation. Parmi elles, Qucit (Quantified Cities), qui a mis en place un algorithme de machine learning pour prévoir la disponibilité des vélos en libre-service en ville et les comportements des automobilistes selon le contexte.

 

Les « Key Speakers »

Deux invités ont ensuite pris la parole. Salwa Toko, Présidente du Conseil National du Numérique, a évoqué le fait que très peu de femmes (environ 5% dans le monde) travaillent dans le développement web. Elle a donc conseillé aux entreprises de recruter davantage de femmes dans les métiers techniques. Eric Léandri, Président et Co-fondateur de Qwant a introduit son moteur de recherche performant qui respecte la vie privée, les données n’étant pas stockées. Cette offre convient aussi aux enfants avec un contenu adapté. Certifié par l’Éducation Nationale, Qwant Junior a déjà été adopté par dix académies. Eric Léandri a également encouragé les start-ups présentes à se lancer et à exceller dans leurs projets qu’il a jugé plus innovants les uns que les autres.

La soirée s’est clôturée par un cocktail facilitant les échanges. Le French Tech Day a donc su, une fois de plus, unir les adeptes du digital le temps d’une journée riche en découvertes.

 

Par Agathe Grèlety, M1 Stratégie et politique de communication