GALERIE DE PORTRAITS – Alexandre Bordes

L’ISIC existe depuis plusieurs années et a vu bon nombre d’étudiants grandir à ses côtés. Mais que sont devenus les anciens des formations en Communication des organisations de l’ISIC ? Quel regard portent-ils sur la formation aujourd’hui ?
Rencontre avec Alexandre Bordes qui revient sur ses années à l’ISIC. Ancien étudiant en option communication externe, actuel président de l’association Post ISIC et consultant à l’agence O tempora, il témoigne de son expérience.

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Bien sûr, j’ai étudié à l’ISIC en 1992. A l’époque il ne s’agissait pas encore de Master mais on parlait de DESS. J’ai intégré l’ISIC en 5ème année de DESS en option « communication externe », qui équivaudrait aujourd’hui à un Master 2. Je suis actuellement consultant à l’agence O tempora à Bordeaux et président de l’association Post ISIC. J’interviens également auprès des Master 1 Communication des organisations dans le cadre des cours de stratégie et plan de communication.

Quel a été votre parcours avant d’arriver à l’ISIC ?

Avant l’ISIC, j’ai obtenu un DEA en biologie cellulaire. Mon souhait était d’intégrer une formation en communication pour obtenir une double compétence : la communication dans le domaine de la santé. Aujourd’hui il s’agit de mon cœur de métier à O tempora.

Pour quelles raisons aviez-vous choisi l’ISIC, et qu’en retenez-vous aujourd’hui ?

J’ai pris connaissance de cette formation par le biais de personnes qui l’avaient elles-mêmes réalisées et qui en étaient satisfaites. Cette formation répondait à mes besoins. Avec le recul je retire de cette expérience beaucoup de positif. L’ISIC est une formation à la fois théorique et très opérationnelle. Elle permet aux étudiants d’être armés afin de réaliser aussi bien des stratégies de communication, que des actions et des supports de communication.

Y avait-il un esprit de cohésion au sein de votre promotion ?

Oui, il y avait un très fort esprit de cohésion entre nous. Nous étions un groupe de 15 étudiants au sein de l’option « communication externe ». Durant 1 an nous avons été amenés à travailler ensemble sur de nombreux projets ce qui a favorisé cette ambiance-là.

Quel poste occupez-vous à l’agence O tempora et en quoi consiste t-il ?

Je suis consultant en communication à O tempora. Ma double compétence me permet d’intervenir auprès des thématiques de la santé. Je suis amené à lancer de nouveaux dispositifs, j’accompagne le client de la stratégie jusqu’à la réalisation du projet. Je réalise des propositions d’interventions etc.

Et comment fonctionne l’agence O tempora exactement ?

L’agence O tempora compte 16 salariés. Elle a été créée par des anciens étudiants de l’ISIC. C’est une SCOP, une société coopérative et participative dans laquelle les salariés deviennent associés. Cette spécificité permet à ces derniers de participer aux décisions concernant l’organisation de l’agence. O tempora fonctionne grâce à des consultants experts dans leur domaine à un studio graphique.

L’ISIC vous a t-il donné certaines clés pour réaliser vos activités professionnelles actuelles ?

Évidemment. Grâce à la théorie qu’offre cette formation, j’ai pu acquérir de fortes compétences pour définir des stratégies de communication. C’est un point très important pour moi. L’ISIC m’a permis de m’adapter aux techniques tout en gardant en tête l’analyse stratégique. Finalement je pense que cette formation permet aux professionnels d’évoluer constamment dans un contexte en pleine mutation. C’est une des clés essentielles de nos métiers.

Vous portez un réel intérêt à la formation. Est-ce pour cela que vous êtes aujourd’hui intervenant auprès des étudiants ? En quoi consistent vos interventions ?

C’est effectivement une des raisons pour lesquelles j’interviens à l’ISIC. J’aime aussi le fait de transmettre à des étudiants et c’est un plaisir de rencontrer de futurs communicants. Depuis 4 ans maintenant je propose aux étudiants de travailler sur une étude de cas concrète pendant une semaine. Par groupe ils ont pour mission de réaliser un plan de communication de A à Z.

Quel est le rôle de l’association Post ISIC dont vous êtes le Président ?

Le rôle de cette association est de faire vivre le réseau des anciens de l’ISIC. Quelle que soit leur formation et leur année de promotion, l’idée est de les réunir. En ce sens nous organisons des temps d’échanges, des rencontres afin de souder les liens qui unissent les anciens de l’ISIC.

Pauline Lasmenes, étudiante en Master 1 Stratégie et politique de Communication