Édition 2019 du Speed Business : Booster ses capacités

Depuis près de 12 ans, Marie-Pascale Mignot, professionnelle associée des Master Communication des organisations, organise chaque année l’événement Speed Business avec le master Stratégie et politique de Communication. Mais qu’est-ce que c’est exactement ?  Rencontre avec la fondatrice de l’événement et Vanessa Munoz, élève de l’équipe organisatrice.

Cette année l’événement Speed Business aura lieu le 7 février 2019 au Buro des Possibles à Bordeaux dès 19h.

Marie Pascale Mignot

Comment définiriez-vous le Speed Business ?

C’est une soirée de rencontre entre les professionnels de la communication et les étudiants de première année de nos masters : Consulting et Expertise en communication, Stratégie et politique de communication et Communication publique et politique. L’objectif est de proposer un exercice et une rencontre avec des professionnels autour d’une offre d’emploi à laquelle les étudiants doivent répondre.

C’est une simulation d’entretien d’embauche afin de se confronter à la situation. Chaque étudiant passe devant deux professionnels. L’événement se décompose en une mise en situation et s’en suit un briefing.  Les offres d’emplois s’inscrivent dans des domaines très variés pour que les étudiants choisissent celles qui leur convient le mieux.

Qui sont les professionnels qui participent à l’événement ?

Je suis beaucoup le réseau de ISIC étant donné que je m’occupe aussi de l’annuaire des anciens. Post-Isic est d’ailleurs partenaire de l’événement. On sollicite les anciens et d’autres professionnels comme l’APACOM (Association des Professionnels de la Communication) qui compte environ 600 adhérents. Cette année, les professionnels ne sont pas forcément les habitués des éditions précédente du Speed Business. Ce sont plutôt des professionnels plus jeunes en âge mais qui exercent toujours dans le domaine de la communication. D’année en année, nous souhaitons solliciter un réseau plus jeune.

Quel est l’objectif pédagogique ?

On veut créer le trait d’union entre la formation universitaire et le monde professionnel. À l’issue des entretiens, il y a des stages. Les professionnels retiennent les noms des profils qui les intéressent. Pour les étudiants, c’est un exercice très utile. Ca leur permet de construire la suite.

Est-ce qu’une des éditions vous a marqué plus que les autres ?

Il y a 2 ans, l’édition était plus importante que les autres car c’était la 10ème édition. Ça nous a permis de faire le point sur la pédagogie et les formations avec les professionnels qui sont également enseignants à l’Université Bordeaux Montaigne. Mais les étudiants, leurs profils, les offres et les lieux sont différents chaque année.

Alors que Marie-Pascale Mignot organise l’événement Speed Business depuis des années, les étudiants de première année de master Stratégie et politique de communication découvrent ce projet. Leur connaissance du sujet n’est pas la même que leur superviseure et ils doivent organiser l’événement ensemble.

Vanessa Munoz fait partie de cette équipe et elle raconte son point de vue sur l’expérience SpeedBusiness :

Comment s’organise un tel événement ?

Nous organisons l’événement dans le cadre de notre cours d’événementiel, avec Valérie Génebès, qui nous guide et nous conseille dans les démarches à suivre. Pour l’événement, nous nous sommes renseignés auprès du lieu (Le Buro des possibles) afin d’avoir leur accord pour que l’événement ait lieu dans leurs locaux. Ainsi, nous avons pu fixer la date et réserver tout l’équipement nécessaire. Nous avons également réalisé un logo pour l’occasion.

Nous avons aussi sélectionné et contacté les professionnels qui seront présent et nous avons préparé la phase d’inscription à l’événement. Nous avons beaucoup à faire, mais heureusement, nous sommes une équipe qui s’entend bien, qui arrive à s’organiser et ça facilite les choses !

Comment vous organisez-vous dans l’équipe ?

Au départ, nous nous sommes organisés en différents pôles (communication, logistique, partenariat, contenu et concept) mais finalement, nous avons fait beaucoup de choses ensemble. Quand on se divise les tâches, ça se fait simplement, suivant ce que chacune sait et veut faire.

Quel est votre point de de vue sur cet événement en tant qu’étudiante ?

Je pense que c’est intéressant d’y participer, au moins pour avoir une expérience d’entretien avec un professionnel avec des retours. C’est une expérience formatrice, d’autant plus que nous sommes dans la période de recherche de stages.

Clara Hermand, étudiante en première année de Master Consulting et expertise en communication